N°38 – Septembre 2009

Sommaire

Les Nouvelles Technologies : OCM
Anne Moissonnié – Tailhades – Chef de produits générateur – Fresenius Medical Care
Dr Durand Claude – Néphrologue – Clinique St Martin Bordeaux

Hémocontrol – Laboratoire Hospal
Aspects techniques : Alain Puyo – Chef produits équipements et systèmes – Hospal
Aspects médicaux : Dr Valérie de Precigout – Néphrologue – CHU Bordeaux
Mesure du système KTV par Photométrie – Laboratoire Hemotech
Dr Jean-Jacques Dion – Néphrologue – HP Charleville Mézières
Paul Lachko, Directeur Technique – Hémotech

AFBK – Laboratoire Hospal
Gérald Guillemin – Consultant – Hospal
Docteur Bruno Perrone – Néphrologue – CH Saintes

HFR – Laboratoire Bellco
François-Xavier PIERRARD – Bellco Soludia
Philippe EON – Bellco Soludia

Evaluation des systèmes et place de l’ergonomique dans la conception des futurs générateurs
Sylvia Pelayo – Docteur en psychologie cognitive/ergonomie – Evalab – Cerim – Lille

 

Président : Hubert Métayer ( Compiègne)
Vice-Président : Emmanuel Carnot (Maubeuge)
Secrétaire : Jean-Claude Diez (Lastic)
Secrétaire Adjoint:Jean Pierre Garcia(Lyon)
Trésorier :Thierry Villaret(Paris)
Trésorier Adjoint:
Délégué régional :Pascale Brasset (Compiègne), Jean-Claude Diez (Lastic), Thierry Villaret (Paris)
<.p>

 

 

Les Nouvelles Technologies : OCM

Anne Moissonnié – Tailhades – Chef de produits générateur – Fresenius Medical Care
Dr Durand Claude – Néphrologue – Clinique St Martin Bordeaux

L’Online Clearance Monitoring (OCM) est une fonction standard des Systèmes de Thérapie 5008 de Fresenius Medical Care qui permet une mesure automatique intradialytique in vivo de la clairance effective de l’urée, du volume total de sang épuré Kt, la dose de dialyse Kt/V administrée et la concentration du sodium plasmatique du patient.

Grâce à l’OCM, il est possible de suivre facilement ces paramètres essentiels sans surcoût, aussi bien en hémodialyse qu’en hémodiafiltration ONLINE pré ou post dilution.

Le principe de mesure de la clairance de l’urée utilisé par l’OCM se base sur l’équivalence du coefficient de diffusion du sodium et de l’urée.

Ainsi, l’OCM, en initiant une variation pilotée de concentration de sodium dans le dialysat, mesure la variation de la conductivité résultante en amont et en aval du dialyseur, grâce à deux sondes de conductivité. Le paramètre ainsi obtenu est la dialysance du sodium convertie immédiatement en clairance de l’urée.

Dans une étude de validation conduite en 2001, Kuhlmann et coll. ont fait la preuve clinique que la dialysance se corrèle également avec la clairance in vivo de l’urée en HD et qu’elle peut être déterminée par OCM avec grande précision dans un intervalle d’erreur analytique de ±5%.
Il a également été démontré par l’équipe Canaud et coll. que la mesure de la clairance de l’urée par l’OCM est validée en mode HDF ONLINE.

La fonction de quantification OCM est en interaction permanente avec les fonctions Blood Volume Monitoring (BVM) pour la mesure en ligne du taux d’hématocrite et Blood Temperature Monitoring (BTM) pour mesurer la recirculation totale en cas de chute de la clairance de l’urée de plus de 20%.
De plus grâce à la carte patient, toute baisse de la clairance par rapport à la dose de dialyse cible en cours de séance ou entre deux séances engendre des alarmes automatiques, fonction essentielle pour la sécurité du patient.

 

 

Hémocontrol – Laboratoire Hospal

Aspects techniques

Alain Puyo – Chef produits équipements et systèmes – Hospal

Aspects médicaux

Dr Valérie de Precigout – Néphrologue – CHU Bordeaux

L’instabilité hémodynamique per-dialytique reste fréquente en hémodialyse survenant au cours d’environ 20% à 30 % des séances, responsable de complications potentiellement graves et constituant un facteur indépendant de mortalité chez l’hémodialysé. De plus, l’intolérance hémodynamique peut rendre difficile l’obtention du poids sec et aboutir à une surcharge chronique et/ou à une sous épuration lorsque les séances sont écourtées (1).

L’hypotension est le résultat d’une réponse cardiovasculaire inadaptée à la réduction du volume plasmatique notamment lorsque de grandes quantités d’eau sont soustraites sur une courte période. L’ultrafiltration au cours d’une séance peut parfois égaler le volume plasmatique du patient. Malgré cela, le volume plasmatique ne diminue que de 10 à 20% environ. Le maintien de ce volume plasmatique nécessite la mobilisation de l’eau interstitielle vers le secteur plasmatique («refilling ») dont la qualité dépend de facteurs liés au patient (état d’hydratation) et/ou à son traitement (notamment taux d’ultrafiltration et concentration en sodium du dialysat).

Il n’existe aucun moyen d’apprécier directement le remplissage vasculaire mais la plupart des générateurs d’hémodialyse permettent actuellement le monitoring de la variation relative de volume plasmatique en cours de séance, dont la valeur serait prédictive pour un patient donné du risque d’hypotension même si cette notion est actuellement controversée dans la littérature (2).

Le monitoring de la réduction de volume plasmatique par l’Hémoscan repose sur l’absorption d’une lumièreinfrarouge par l’hémoglobine du sang circulant. Le nombre de globules rouges et donc le volume d’hémoglobine étant en principe constant pour un patient donné en cours de séance, la variation de la concentration d’hémoglobine reflète la variation de volume plasmatique.

Il a été montré que le monitoring du volume plasmatique couplé à un système de rétrocontrôle de la conductivité du dialysat et du taux d’ultrafiltration (Hémocontrol TM, Hospal) permettant le maintien de la variation du volume plasmatique dans des limites prédéfinies pour le patient permettait de réduire significativement le risque de chute brutale du volume plasmatique et donc l’instabilité hémodynamique per-dialytique du fait des modifications immédiates de taux d’UF et de conductivité du dialysat (3) sans attendre l’apparition de signes cliniques d’hypotension.

La prescription implique obligatoirement une phase d’observation préalable de la courbe habituelle de volume plasmatique du patient sur plusieurs séances afin de connaitre la variation de volume plasmatique tolérée par le patient sans chute de tension et de définir ainsi la valeur de Δ VP/Perte de poids totale pour le patient. En effet une prescription erronée de ce paramètre peut fausser totalement l’interprétation de l’Hémocontrol TM.

Plusieurs études ont confirmé une diminution des épisodes d’hypotension per-dialytique , des crampes ainsi que de l’asthénie post dialytique lors des séances avec Hémocontrol TM par rapport à l’hémodialyse bicarbonate ou la biofiltration sans acétate (4, 5, 6). Cette amélioration ne semble pas se faire au prix d’une balance sodée positive (6, 7).

L’Hémocontrol TM peut permettre également de détecter une erreur en + ou en – dans l’évaluation du poids sec du patient lorsque les variations conjointes de Δ VP, de perte de poids et de tension artérielle sont prises en compte.

L’Hemocontrol TM constitue donc un outil supplémentaire permettant l’amélioration de la tolérance hémodynamique en dialyse et l’évaluation de l’état d’hydratation à condition d’être interprété en tenant compte de l’état clinique du patient.

Bibliographie
1- B. F. Palmer, W. L. Henrich
Recent advances in the prevention and management of intradialytic hypotension
J Am Soc Nephrol, 2008, 19, 8-11

2- J. J. Dasselaar, R. M. Huisman, P. E. de Jong, C. F. M. Franssen
Measurement of relative blood volume changes during haemodialysis : merits and limitations
Nephrol Dial Transplant, 2005, 20, 2043-2049

3- C. Ronco, A. Brendolan, M. Milan, M. P. Rodeghiero, M. Zanella, G. La greca
Impact of biofeedback-induced cardiovascular stability on hemodialysis tolerance and efficiency
Kidney Int., 2000, 58, 800-808

4- Antonio Santoro, Elena Mancini, Carlo Basile, Luigi Amoroso, Salvatore Di Giulio, Mario Usberti, Giuliano Colasanti, Giuseppe Verzetti, Alessandro Rocco, Enrico Imbasciati, Giovanni Panzetta, Roberto Bolzani, Fabio Grandi and Maurizio Polacchini

Blood volume controlled hemodialysis in hypotension-prone patients: A randomized, multicenter controlled trial
Kidney Int, 2002, 62: 1034-1045

5- C Déziel, J. Bouchard, M. Zellweger, F. Madore
Impact of hemocontrol on hypotension, nursing interventions and quality of life: a randomized controlled trial
Clin J Am Soc Nephrol, 2007, 2, 661-668

6- C Basile, R Giordano, L Vernaglione, A Montanaro, P De Maio, F De Padova, A. L Marangi, L Di Marco D Santese, A Semeraro, V. A Ligorio
Efficacy and safety of haemodialysis treatment with the Hemocontrol TM biofeedback system: a prospective medium-term study
Nephrol Dial Transplant, 2001, 16, 328-334

7- K. Moret, J. Aalten, W. van den Wall Bake, P. Gerlag, C. Beerenhout, F. van der Sande, K. Leunissen, J. Kooman
The effect of sodium profiling and feedback technologies on plasma conductivity and ionic mass balance: a study in hypotension-prone dialysis patients
Nephrol Dial Transplant, 2006, 21, 138-144

 

 

Mesure du système KTV par Photométrie – Laboratoire Hemotech

Dr Jean-Jacques Dion – Néphrologue – HP Charleville Mézières
Paul Lachko, Directeur Technique – Hémotech

Kt/V : dose normalisée de dialyse

K Clairance de dialyseur à l’urée (ml/min)

T temps de dialyse (min)

Kt dose de dialyse (1)
( volume théorique totalement épuré durant la séance)

V volume de diffusion de l’urée
( eau totale = eau intra cellulaire + (secteur vasculaire + intersticiel)

Kt/V : indicateur d’épuration des petites molécules….

  • Epuration des moyennes molécules
  • Correction de l’acidose
  • Rétablissement de l’équilibre ionique
  • Contrôle de la volémie
  • Contrôle de la P.A.
  • Correction de l’anémie
  • Biocompatibilité
  • Statut nutritionnel …

 

 

AFBK – Laboratoire Hospal

Gérald Guillemin – Consultant – Hospal
Docteur Bruno Perrone – Néphrologue – CH Saintes

 

 

HFR – Laboratoire Bellco

François-Xavier PIERRARD – Bellco Soludia
Philippe EON – Bellco Soludia

 

 

Evaluation des systèmes et place de l’ergonomique dans la conception des futurs générateurs

Sylvia Pelayo – Docteur en psychologie cognitive/ergonomie – Evalab – Cerim – Lille

 

 

Journal de l’Association des Techniciens de Dialyse
Copyright ATD Infos – N°31 – Juin 2007

Autres articles

Les journaux

More Similar Posts

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu