Test des défibrillateurs


Rappel :

Qu’est ce qu’une Fibrillation?

• C’est une contraction rapide et non contrôlée des muscles cardiaques

Il existe différents types de fibrillation :

• Auriculaire
Traitement à l’aide de drogues ou simulations électriques (defib – cardioversion)

• Ventriculaire
Nécessite d’utiliser une source d’énergie pour réaliser un “reset” de la fibrillation (dé-fibrillation)

Les chances de succès sont fortement dépendantes du temps :

image


Il y a des idées reçues :
• Le défibrillateur “démarre” le cœur
• Le défibrillateur est utilisé sur un patient sans aucun signal ECG (Tracé plat dans les films...)

Il y a des réalités :
• Le défibrillateur arrête le Cœur brièvement
• Puis le Cœur redémarre de lui-même
• Possible uniquement lorsque il subsiste une activité électrique dans le muscle cardiaque. (Pas de tracé plat...)

Technologies :

Il existe différents types de technologies pour les défibrillateurs.
Sans rentrer dans le détail nous avons les technologies Monophasiques et les technologies Biphasiques.


image


Monophasique (en vert) : L’onde de décharge va de la palette APEX á la palette STERNUM.

Biphasique (en rouge): L’onde de décharge va de la palette APEX á la palette STERNUM (onde positive), puis dans un deuxième temps de la palette STERNUM á la palette APEX (onde négative).
Les signaux typiques délivrés par les défibrillateurs Monophasique sont les suivants :
- Tension (5kVolts)
- Courant (100 Amps)
- Énergie (360 Joules)
- Synchronisation (mS)
De manière générale, en ne rentrant pas dans le débat, l’onde Biphasique nécessite moins d’énergie que l’onde Monophasique pour le « même » résultat.

Les points positifs généralement admis sont donc les suivants :
- Plus de patients sauvés
- Moins de décharges données
- Énergies basses utilisées
- Moins de dysfonctionnement post-décharge
- Moins de risques de peau brulée
- Pas d’altération du segment ST
- Réduction de la taille et du poids des défibrillateurs

Réalisation des tests :
La norme CEI61288-2 décrit les tests à réaliser.
- Inspection visuelle

- Test de décharge, Énergie délivrée
- Test de synchronisation
- Test du temps de charge
- Test de la perte d’énergie
- Test spécifique des DSA, analyse des signaux ECG
- Test d’analyse des DSA
- Test de sécurité électrique (CEI60601-2-4 ou CEI62353)

Test de Décharge :

Le test de décharge, c’est le test qui consiste a mesurer l’énergie délivrée par le défibrillateur sur une charge connue de 50 Ω (Norme CEI).
Vous devez réaliser ce test avec le défibrillateur fonctionnant sur ses propres batteries de façon à éprouver la batterie.
Pour commencer, sélectionnez l’énergie disponible la plus importante, puis les autres possibilités de sélection par ordre décroissant : 360-300-250-200-150-100-80-50-30-10 Joules.
Lors de la première défibrillation à énergie Maximum, relevez également le temps de charge du défibrillateur. Vous aurez besoin de connaitre ce tout premier temps de charge ultérieurement.
La norme stipule que l’énergie mesurée doit être dans une fourchette de +/- 20% par rapport à l’énergie sélectionnée.
Les fabricants de défibrillateurs peuvent avoir des limites différentes.
Une variante de ce test de décharge peut être réalisée en utilisant une charge différente de celle de 50 Ohms spécifiée dans la norme. Il peut, en effet, être intéressant de contrôler l’énergie réellement délivrée sur une autre charge. Cela revient à simuler un patient présentant une impédance entre les palettes de décharges différente de celle décrite pour la réalisation des tests. Il en résultera une valeur de décharge différente. Veuillez vous reportez au manuel technique du défibrillateur contrôlé.
Lors de ce test le testeur mesure les grandeurs suivantes : L’énergie délivrée (Joules), la tension (Volts) ainsi que le courant pic (Ampère).


image


Test de Synchronisation

Le test de synchronisation ou test de cardioversion est le test qui consiste à mesurer l’intervalle de temps qui sépare le sommet R de l’onde ECG avec le début du choc électrique du défibrillateur.



image


Dans un tracé ECG, il existe une période de vulnérabilité ( T ) pendant laquelle il convient de ne pas appliquer de chocs de défibrillateur. Le testeur vient simuler un tracé ECG, reconnu par le défibrillateur qui va synchroniser son choc électrique sur ce tracé ECG. Le testeur vient donc mesurer les paramètres habituels du choc plus le temps (en mSec) entre le sommet de l’onde R et le début du choc.

Recommandations :
Comparez le temps de synchronisation mesuré avec celui donné par les fabricants. Typiquement, le temps est compris entre 10-30ms.

Test du temps de Charge

C’est le test qui consiste a mesurer le temps nécessaire à un défibrillateur pour charger sa batterie à pleine puissance. Le défibrillateur doit fonctionner sur ses propres batteries (non connecté au secteur) et l’énergie Maximum doit être demandée.

Recommandations :
La norme recommande un temps de charge inférieur a 10 sec.
Il faut éprouver la batterie lors de ce test. C’est pourquoi vous pouvez faire 10 ou 15 décharges successives avec la puissance Maximum du défibrillateur et venir mesurer le temps de charge sur la dernière charge.
La norme recommande un temps de charge inférieur à 10 sec mais aussi que le temps de charge lors de la dernière charge n’ai pas augmenté de plus de 50% par rapport à la première charge demandée. Dans le cas contraire, changez la batterie.

Test de la perte d’énergie

Ce test permet de tester la capacité de la batterie á garder l’énergie demandée disponible si le choc n’est pas immédiat.
Recommandations :
Le test doit être réalisé a l’énergie Maximum disponible. Demandez la charge et lorsque la batterie est chargée, attendez 30 sec avant de réaliser le choc.
L’énergie délivrée doit être au minimum 85% de la décharge initiale, au début du test du défibrillateur.


Tests Spécifiques aux DSA

Ce test permet de vérifier la capacité d’analyse d’un DSA des signaux ECG qui lui sont présentés, et de donner la possibilité de faire un choc ou pas.
Vous devez connecter le DSA au testeur de défibrillateur à l’aide d’un câble de test que vous pouvez réaliser facilement.
Sur le testeur, demandez une simulation de signal ECG et appuyez sur la touche « Analyse » du DSA.
Suivant le signal simulé, le DSA recommande, ou pas, un choc.
La mesure de l’énergie délivrée fait partie intégrante du test.
Arythmies avec choc recommandé :


image


• Ventricular Fibrillation (fine) (VFF)
• Ventricular Fibrillation (course) (VFC)
• Ventricular tachycardia (VT)
(Les Arythmies ci-dessus ne nécessitent pas de synchronisation)
• Atrial Flutter (AFLT)
• Atrial Fibrillation (AFIB)
(Les Arythmies ci-dessus nécessitent une synchronisation)
Arythmies avec choc non recommandé
• Asystole (flatline)


Laurent Olive, Rigel Medical
Business Development Manager.
Mob : 06 12 35 98 16