Accueil    L'association    Lexique    Liens    Forum    Chat    Facebook
 

 

   

Lexique

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVXYZ

P

péritonite :
Inflammation de la membrane péritonéale, généralement provoquée par une infection.

Perméat :
Portion de l'alimentation qui passe au travers de la membrane.

pH (potentiel hydrogène) :
Mesure de l'acidité, de l'alcalinité ou de la neutralité d'une solution aqueuse, exprimée par le logarithme (base 10) de l'inverse de la concentration de la solution en ions hydrogène [H+]= 10-pH exprimée en mole/L. Le pH varie entre 0 et 14; 7 étant le pH correspondant à la neutralité. Une eau est d'autant plus acide que son pH (inférieur à 7) est plus près de 0, et d'autant plus alcaline que son pH (supérieur à 7) est plus près de 14. Une eau à pH = 2 contient 10 000 fois (104) plus d'ions hydrogène (et est 10 000 fois plus acide) qu'une eau à pH = 6. Le pH varie en fonction de la température et se mesure à l'aide d'indicateurs colorés, ou mieux, à l'aide d'un pH-mètre.

phosphore :
Le phosphore est un élément présent dans l'organisme et contenu dans de nombreux aliments, qui est normalement filtré par le rein. Lorsque les reins commencent à mal fonctionner, le phosphore s'accumule dans l’organisme et peut endommager les os.

Point critique Break point :
Point bas de la courbe en forme de N représentant la variation de la teneur en chlore résiduel d'une eau à traiter, en fonction de la teneur en chlore introduit. Ce point correspond à la dose de chlore pour laquelle il ne subsiste plus de chloramines résiduelles dans l'eau. Pour une chloration supérieure au point critique, la quasi-totalité de l'oxydant résiduel se trouve sous forme de chlore libre (non combiné). Le contrôle d'un tel traitement nécessite des méthodes de dosage permettant de distinguer les différentes formes de chlore résiduel.

Poly phosphates :
Produits minéraux obtenus par polycondensation d'ortho phosphates, caractérisés par la répétition du même motif structurel PO3M. Ces polymères se présentent sous forme de chaînes, plus ou moins longues, plus ou moins ramifiées, voire cycliques. Les poly phosphates complexent de nombreux cations tels que Ca2+, Mg2+, Fe2+, Mn2+, et agissent comme dispersants ou comme opposants à certaines réactions chimiques. Leurs applications essentielles concernent la prévention de l'entartrage et la stabilisation du fer et du manganèse. Les poly phosphates sont décomposés par l'eau (hydrolyse) dès leur mise en solution. La vitesse d'hydrolyse, faible à température ambiante (10 - 20°C), s'accélère avec l'élévation de température pour devenir quasi instantanée à l'ébullition.

Polykystose rénale :
Maladie à transmission dominante responsable du développement progressif de multiples kystes dans les deux reins.

potassium :
Elément minéral qui aide les muscles et les nerfs à fonctionner correctement. Les reins sains éliminent le potassium en excès apporté par l’alimentation et dont votre organisme n’a pas besoin. Des reins endommagés ne sont pas toujours capables d’éliminer suffisamment de potassium.

pression artérielle :
Pression du sang contre les parois internes des vaisseaux sanguins. La pression artérielle varie en fonction de l’état de santé, de l’âge et du niveau de stress.

Protection cathodique :
Méthode destinée à protéger un élément métallique (tuyau, réservoir, etc...) exposé à une corrosion électrochimique et jouant alors le rôle d'anode attaquée, en le transformant en cathode, grâce à : l'action d'un courant continu, de faible tension, convenablement orienté, à la proximité d'une anode plus attaquable que le métal à protéger (anode en magnésium ou en aluminium, par exemple, dans le cas de protection de pièces en acier).

protéine :
Ce sont les protéines, constituées d'acides aminés, qui maintiennent vos tissus en bonne santé et remplacent les tissus âgés ou endommagés. Pour rester en bonne santé, nous devons consommer chaque jour des aliments contenant des protéines. Les aliments contiennent deux types de protéines : des protéines animales et des protéines végétales.

prothèse vasculaire :
En hémodialyse, abord vasculaire créé chirurgicalement en utilisant un tube synthétique pour relier une artère à une veine.

Purges de déconcentration :
Soutirage vers l'égout d'une fraction du volume d'eau contenu dans une installation pour évacuer, sous forme concentrée, les minéraux apportés sous forme diluée par l'eau d'appoint. Les purges de déconcentration sont destinées à limiter l'accroissement progressif de la teneur en éléments dissous de l'eau des installations dans lesquelles des pertes d'eau pure (par évaporation partielle) sont compensées par des appoints d'eau plus ou moins riche en éléments dissous.

pyélonéphrite :
Inflammation des reins, généralement causée par une infection bactérienne.

 

   

Association des techniciens de dialyse 249,rue Irène Joliot Curie 60610 Lacroix Saint Ouen : Tèl: 03 44 44 30 42 / POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE