Accueil    L'association    Lexique    Liens    Forum    Chat    Facebook
 

 

   

Editorial JUIN2018

 

                   Editorial

  


Les Hauts de France.

Les Phoques de la Baie de Somme

https://fr.calameo.com/read/00260560086b8ca538810


La population de phoques dans la baie de Somme est l'une des plus importantes de France. Cet endroit abrite la plus grande colonie de veaux marins et accueille aussi ponctuellement quelques phoques gris. Située dans les Hauts-de-France, dans l'ancienne région Picardie, la baie de Somme offre un cadre de vie idéal à ces mammifères marins.

La baie de Somme accueille deux espèces de phoques.

Le phoque veau-marin est observable toute l’année. D’une taille adulte de 1,50 à 1,80 m pour un poids de 80 à 110 kg, sa couleur est gris-brun.

Le phoque gris est plus gros. Sa taille atteint de 1,65 à 2,50 m pour un poids de 150 à 250 kg. Il est présent en baie du printemps à la fin de l’été pour s’y nourrir et élever les jeunes.

Les phoques sont visibles à partir de la terre ferme, depuis la pointe du Hourdel mais à cette distance de bonnes jumelles ou une longue vue sont indispensables. Picardie Nature propose des points d’observation au lieu-dit le blockhaus du Hourdel en été. Après 1840, la colonie connaît un grand déclin ; il faut dire que leur chasse ne présentait pas de difficulté. Les chasseurs, débarqués sur les bancs de sable sur lesquels reposaient les phoques, les tuaient au pieu !

L’histoire            des         Phoques :

On continuera à chasser les phoques jusqu’au début des années 1920. C’est à cette même époque que l’on observe les derniers cas de reproduction     en Baie de          Somme.

De 1930 à 1970, les données seront faibles ; seuls quelques individus seront observés ; on croit alors à la fin de la colonie…
En 1977, le Ministère de l’Agriculture (alors chargé de l’environnement) décide d’étudier la possibilité de réintroduction des phoques en baie. Pour ce faire, on proposait alors de capturer des jeunes en Angleterre où la population reste très importante et de les parquer dans un site tel l’anse Bidard, le temps qu’ils s’acclimatent, pour ensuite leur rendre la liberté…

Ce projet ne verra jamais le jour…

Au début des années 80, quelques données nous permettent de croire au retour des phoques dans plusieurs secteurs de la Manche (Fécamp, Baie du Mont St Michel…). C’est en 1986 que l’on observe alors huit individus en Baie de Somme, puis dix, l’année suivante ! Et en 1988, on assiste à la naissance d’un jeune veau-marin… la colonie allait renaître !

Ce seront ensuite quelques 2 à 3 naissances par an, pour enfin arriver à 11 naissances en 1999 et en 2000. La colonie peut enfin espérer vivre d’elle-même.

Mais comment les phoques ont-ils pu réapparaître    ainsi    ?

Les phoques veau-marin témoignent d’un grand ératisme juvénil. Il s’agit en fait du besoin qu’ont les jeunes phoques de l’année de gagner de nouveaux territoires… Ce sont donc des phoques provenant d’Angleterre, d’Ecosse et de la mer des Wadden qui ont repeuplé la Baie de Somme.     
  
Hubert METAYER.



Notre évènement qu’il ne faudra manquer sous aucun prétexte :
La 27ème session de formation de l’association des techniciens de dialyse qui se tiendra à :

 

Amiens le jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2018.

 















Archives Editoriaux

2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
   

Association des techniciens de dialyse 249,rue Irène Joliot Curie 60610 Lacroix Saint Ouen : Tèl: 03 44 44 30 42 / POLITIQUE DE CONFIDENTIALITE